Tradition et Psychologie Contemporaine


 

TRADITION ET PSYCHOLOGIE CONTEMPORAINE

Les malaises profonds que l’humanité ressent sur un plan global ne sont que la résonance de crises identitaires et territoriales qui tentent d’être résolues en uniformisant. Entreprise louable certes, mais vouée à l’échec. Comment rendre à une humanité perdue un ersatz d’unité dans la multitude d’informations et de croyances dans lesquelles elle est noyée ?

La jeunesse se perd dans les mythes innombrables relayés par les médias qui laminent la faculté d’élaborer de chacun.

Dans ce temps qui se veut de mondialisation, le fanatisme apparait sous toutes ses formes. Aussi bien dans l’appel à la consommation à outrance que dans la conversion aux idéaux extrêmes, chacun est nié dans son essence et dans son individualité.

Dans la quête de sa propre vérité, de son soi profond, il s’agit de contacter le noyau sacré dont chacun est le dépositaire, retrouver son secret intime. Chaque être se doit cette élaboration de lui-même. Vouloir l’éviter, c’est souffrir des milles souffrances que nous continuons de détenir en chacun de nous. Les «mal-a-dies » ne font que symboliser grossièrement le défaut de perception que nous avons de nous même, ainsi le  mal nous dit à travers le physique depuis la psyché, d’où et de qui nous souffrons.

Les maladies de l’exil frappent les peuples déracinés. Les Juifs ne sont pas les seuls dans ce cas, ils en sont le modèle absolu. Les peuples qui vivent sur des terres qui leurs sont étrangères, éloignés de leurs traditions, souffrent de la même façon de ces maladies de l’âme.

Après plus de 5000 ans de pérégrinations, le peuple juif possède dans ses bagages une « ethnopsychologie ». La lecture de ses chroniques, les plus vieilles de l’humanité, sur lesquelles repose l’inconscient collectif de la majorité des êtres humains, nous prouvent quelque peu que nous ne faisons pas fausse route, que l’injonction faite à Abraham, le fameux : « Lekh Lekha ! », « Va vers toi-même !», nous nous devons de le suivre. Et cela nous mène irrémédiablement, ici, à Jérusalem dans ce lieu, berceau de l’humanité. Placé au centre du Monde Antique, Jérusalem constitue, de nos jours le laboratoire de réunification de tous les opposés, le point d’équilibre entre nos deux cerveaux, l’occidental et l’oriental. C’est le lieu de thérapie par excellence de tous les maux dont souffrent les pauvres humains égarés.

Retrouver son Unité

Redécouvrir à travers sa propre expérience son unité première. Pour ne pas se perdre dans cette quête nous pouvons nous appuyer sur ce qu’on appelle la Tradition. Il est important de connaitre son identité, de savoir d’où l’on vient, pour avoir une chance de découvrir vers où nous sommes censés aller, et comment nous y rendre.

Pouvoir rencontrer l’autre, supporter son contact sans défléchir, sans être agressif ou bien en avoir peur, sans se sentir agressé ou abdiquer de soi , en évitant de se perdre dans les paradis artificiels, les fantasmes et les mythes.

Quel défaut de nous-mêmes nous fait le plus souffrir ? Le symptôme physique s’il y en a un est presque secondaire ; il ne fait que symboliser grossièrement notre mal-être. Il ne sert à rien de vouloir à tout prix le faire taire, bien au contraire, nous nous devons formellement d’entendre ce qu’il a à dire, sous peine, en le supprimant de souffrir davantage. L’apaisement du symptôme vient comme le cadeau supplémentaire, le bonus que l’on ne recherche pas, car la première récompense de la quête de soi, du Lekh Lekha, c’est justement la quête en elle-même.

Retrouver ses racines. Réunifier le corps et l’âme. Expérimenter. Ressentir. Elaborer.

Yehouda Guenassia

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s